In Memoriam : Pierre de Longuemar (1929-2018)

Pierre de Longuemar, président-fondateur de l’Association pour l’histoire de BNP Paribas, est décédé le 1er août 2018. C’était un acteur essentiel et pionnier de la préservation et de la valorisation du patrimoine historique de Paribas, puis de BNP Paribas.

Formé à l’Ecole des Hautes études commerciales (HEC), Pierre de Longuemar s’est destiné à une carrière bancaire qu’il a entièrement consacrée à Paribas. Œuvrant dans le secteur international, il a occupé de nombreux postes notamment à Washington, en détachement auprès de la Banque mondiale entre 1966 et 1969, ou à Londres où il a dirigé la succursale de 1987 à 1990, son dernier poste.

En retraite, Pierre de Longuemar entama une nouvelle carrière en créant le service d’archives historiques de Paribas, qu’il a transformé en Association pour l’histoire de Paribas en 1994. Il a ainsi formalisé et fortifié les premières initiatives prises dès les années 1960 par l’ancien secrétaire général Jean Cabet.

D’une grande curiosité intellectuelle et passionné par la transmission, il y a développé les liens avec la communauté académique française et internationale et figure parmi les fondateurs de l’European Association for Banking and Financial History (Association européenne d’histoire bancaire).

Il a mis en place en pionnier une importante collecte de témoignages oraux qu’il a étendue à BNP Paribas, une fois la fusion réalisée entre la BNP et Paribas à 2000. Ce fonds de plus de 150 témoignages mis à disposition de l’entreprise ou des chercheurs est le plus important dans le domaine bancaire en France. La bibliothèque de l’Association compte elle-même plus de 3000 volumes et témoigne de la passion de Pierre de Longuemar pour les livres. Très à l’aise en anglais par goût et par ses séjours professionnels, il se passionnait aussi pour l’histoire d’autres pays ou par la période de la seconde guerre mondiale. En 2004, il fut le traducteur français de l’ouvrage de l’historien américain Robert Paxton sur l’Armée de Vichy écrit en 1966.

Affaibli par des problèmes de santé en 2017, Pierre de Longuemar avait transmis le flambeau de l’Association pour l’histoire de BNP Paribas en juin 2018.

Pour mieux connaître ses réalisations et ses contributions très diverses en matière d’histoire, on pourra se reporter au volume d’hommage publié en 2016 : Florence Descamps, Roger Nougaret et Laure Quennouëlle-Corre (dir.), Banque et société XIXe-XXE siècle. Identités croisées. Hommage à Pierre de Longuemar, Bruxelles, P.I.E. Peter Lang, 2016.

Banque et société (éd. Pieterlang)-léger

DESCAMPS Florence, NOUGARET Roger, QUENOUËLLE-CORRE Laure (dir.), Banque et société XIXe-XXIe siècle, identités croisées : hommage à Pierre de Longuemar, P. I. E. Peter Lang, 2016

Vingt-cinq ans de passion & d’engagement

Le 14 juin 2016, un cocktail a été donné en hommage à l’action pionnière de Pierre de Longuemar chez Paribas puis BNP Paribas en faveur de la sauvegarde des archives bancaires, de l’histoire des banques et des entreprises et de l’apport de l’histoire à la compréhension des sociétés contemporaines. 25 ans de passion et de d’engagement.

Laure Quennouëlle, Pierre de Longuemar et Roger Nougaret

Pierre de Longuemar entouré de Laure Quennouëlle et Roger Nougaret

L’amitié et l’affection suscitées par Pierre de Longuemar d’une génération à l’autre ont animé la soirée qui s’est tenue à la suite de l’Assemblée générale, dans la salle Alexandra, au dernier étage du Palais du Hanovre.

DSC_1603d

Famille, collègues et amis

À cette occasion, un ouvrage préparé depuis plus d’un an sous la direction de Roger Nougaret, Laure Quennouëlle et Florence Descamps lui a été offert.

Banque et société (éd. Pieterlang)-légerCe livre rassemble 20 contributions inédites et originales de banquiers, archivistes ou historiens de tous horizons.

Les sujets traités sont à l’image de la curiosité intellectuelle de Pierre de Longuemar ; ils entrent en résonance avec sa biographie et son activité scientifique.

Trois angles de vue se répondent :

– l’analyse et la compréhension du système financier international contemporain par des acteurs et des observateurs de premier plan ;
– l’histoire économique et bancaire ;
– l’histoire sociale ou d’entreprise.

DSC_1638c (2)

Arnaud Morlaës, Pierre de Longuemar et Patrick de Villepin à la signature

Banque et société XIXe-XXIe siècle, identités croisées : hommage à Pierre de Longuemar, P. I. E. Peter Lang, 2016

Introduction

Florence Descamps/Roger Nougaret/Laure Quennouëlle-Corre : Pierre de Longuemar, entre tradition, appel du grand large et transmission

Première partie. Regards sur la finance aujourd’hui

– Jacques de Larosière : Quelle est la signification profonde d’un véritable système monétaire international et quelles sont les conséquences de l’absence actuelle d’un tel système ?
– Michel Pébereau : Quelques réflexions sur la crise financière de 2007-2009

Deuxième partie. Histoire économique et financière

– Peter Hertner : Les débuts de Sudameris, fondée par Paribas et la Banca Commerciale Italiana, 1906-1920
– Roger Nougaret : Le testament de Testis. Alexis Rostand, président du Comptoir national d’escompte de Paris, livre sa vision de la banque en 1915
– Edwin Green : Visits to the banks of Paris, 1927-1962
– Samir Saul : Liaisons laborieuses : les relations économiques France-États-Unis depuis 1945
– Sabine Effosse : La création du Cetelem et le développement du crédit à la consommation en France (1953-1966)
– Patrick de Villepin : Le factoring, une innovation européenne
– Florence Descamps : La crise des capitaux en mai 1981 : anatomie d’un processus décisionnel
– Laure Quennouëlle-Corre : Paribas et le monde : les enjeux de la nationalisation de 1982
– Éric Bussière : Symbole politique ou tournant libéral ? les privatisations Balladur en 1986

Troisième partie. Histoire et société

– Emmanuel de Waresquiel : Le Temps et la vocation de l’historien
– Jean-Marc Roger : La Société des Antiquaires de l’Ouest
– Florence de Peyronnet-Dryden : Cinq siècles d’histoire de l’imprimerie. La remise en valeur des archives historiques Berger-Levrault
– Cyril Grange : Les réseaux matrimoniaux des familles de l’upper class juive londonienne (XVIIIe-XXe siècle). Une première approche
– Hubert Bonin : La finance à particule ou l’investissement des anciennes élites nobiliaires dans les banques aux XIXe et XXe siècles
– Nathalie Duval : Sur les traces de l’Éducation nouvelle : Saint-Martin de France à Pontoise
– Claude d’Abzac-Epezy : Les officiers du Normandie-Niémen membres de la noblesse
– Robert O. Paxton : My adventures in search of Vichy France.

Peter LangVous pouvez consulter le livre à la bibliothèque de l’Association ou vous le procurer chez l’éditeur suisse Peter Lang.

Jacques de La Rosière et Thierry Coussieu avec Pierre de Longuemar

Jacques de La Rosière, Pierre de Longuemar et Robert Coulon

Publications et contributions de Pierre de Longuemar

« Le commerce extérieur et les financements internationaux », dans Gaston Défossé (dir.), Les exportations françaises et leur financement, Paris, PUF,  1982.

« Faut-il exploiter les archives bancaires pour le marketing ? », Perspectives, 1993.

« La constitution de sources orales au sein d’un service d’Archives historiques : l’expérience de Paribas », Entreprise et histoire, n°20, 1998, p. 133-142.

« Incorporating oral sources within an archives department: the Paribas experience », Financial History Review, vol.8 part.1, Cambridge University Press, 2001.

Traduction de l’ouvrage de Robert O. Paxton, L’Armée de Vichy, le corps des officiers français 1940-1944, Paris, Tallandier, 2004 (réédité en 2005, collection Points Seuil Histoire).

« L’œuvre iconographique d’Alphonse de Longuemar », Érudits et Savants, Revue historique du Centre-Ouest, éditée par la Société des Antiquaires de l’Ouest, tome VII, 1er septembre 2008, p.31-41,.

En lisant l’ouvrage de Stephen Birmingham, « Our Crowd »: The Great Jewish Families of New York (manuscrit).